L’alphabétisation, pour une transformation de vie et un développement intégral des handicapés de la vue

Le Centre Braille de l’Alliance Biblique du Burkina Faso, a pour tâche la mise en rapport des personnes handicapées de la vue avec la littérature en Braille et pour objectif [...]

Le Centre Braille de l’Alliance Biblique du Burkina Faso, a pour tâche la mise en rapport des personnes handicapées de la vue avec la littérature en Braille et pour objectif leur intégration socio-économique et spirituelle. Dans cette perspective, l’Alliance Biblique initie des activités d’alphabétisation, et de formation en artisanat, production de savon, élevage, jardinage, Intégration dans des écoles bibliques, réintégration professionnelle, etc. au profit des handicapés de la vue.

Ces formations ont pour objectif de permettre aux handicapés de la vue, très souvent rejetés et marginalisés, de recouvrir leur dignité et de s’intégrer dans le tissu social à travers des activités génératrices de revenus.

Plusieurs témoignages attestent de l’importance du centre et de son impact dans la vie des bénéficiaires du programme.

 

Témoignages

Jules Kambiré, un exemple de réintégration professionnelle par le Braille

Je suis marié et père de quatre enfants. J’ai perdu la vue en 2005 suite au glaucome, après plusieurs soins médicaux sans succès.
Je suis diplômé de l’université de Ouagadougou et Je suis employé dans une entreprise de Télécommunication. J’ai été recruté en tant que cadre de cette entreprise. L’entreprise m’a permis de renforcer mes connaissances en marketing par une formation en France. Suite à cette formation, j’ai apporté des innovations sur le marché des télécommunications.
Lorsque j’ai perdu la vue en 2005, j’ai été l’objet de mépris et de négligence de la part de certains de mes collègues qui pensait que ça n’arrive qu’aux autres. Mon chef hiérarchique ne m’accordait plus de note. Ce qui a bloqué ma carrière pendant un certain temps. Je ne pouvais plus continuer la même fonction. Il fallait adapter mon poste pour me permettre de continuer ma carrière, mais l’entreprise n’a pas voulu investir pour l’adaptation de mon poste.
Sur initiative personnelle, j’ai décidé d’apprendre le Braille en français. C’est en 2014 qu’un ami m’a informé des possibilités d’apprentissage dans le centre ouvert par l’Alliance Biblique du Burkina Faso, à Bobo-Dioulasso. Je me suis inscrit et j’ai été initié à la lecture et à l’écriture du Braille. Ensuite j’ai acheté un ordinateur portable sur lequel le coordonnateur du centre a installé une synthèse vocale pour me permettre d’être autonome dans son utilisation.
A la fin de ma formation en braille, je suis reparti dans l’entreprise et j’ai demandé une réintégration à mon poste, ce qui fut accepté avec beaucoup d’hésitation. Je fus affecté à un autre poste jusqu’à ma retraite, après 30 ans de service dans l’entreprise.
Toute ma gratitude à l’Alliance Biblique du Burkina Faso qui m’a permis de réintégrer ma fonction par l’apprentissage du Braille et l’utilisation de la synthèse vocale. C’est une œuvre noble qui donne une nouvelle vie à ceux qui ont perdu la vue.

Awa Bouda, handicapée visuelle et enseignante du Braille

Je m’appelle Awa BOUDA, j’ai 24 ans et je suis enseignante au Centre Braille de l’Alliance Biblique du Burkina Faso. Je suis née aveugle et j’ai beaucoup souffert dans mon enfance à cause de mon handicap. Mon père m’a rejetée pensant que j’étais inutile et m’a abandonnée au village.
Laissée à moi-même, j’ai été confrontée à beaucoup de difficultés, car je n’étais pas considérée comme les autres enfants de la famille. Je n’avais pas de quoi me vêtir, et personne ne s’occupait de moi.
A la demande de ma tante, mon père est venu me chercher au village pour m’amener en ville, à Ouagadougou. Je suis resté avec ma tante qui m’a accepté chez elle. C’est elle qui m’a appris à effectuer toutes les tâches ménagères de la maison et même à faire la cuisine. Ma vie a commencé à changer parce pour la première fois, je me sentais, acceptée et considérée comme tout le monde.
Un fidèle de l’église que je fréquentais a entendu parler de moi et il a proposé de contacter les responsables du Centre Braille pour qu’on m’inscrive. Mon inscription au centre a été acceptée et j’ai effectué trois ans de formation en Braille et en artisanat, et tout cela m’a été très bénéfique.
A l’issue ces trois années d’apprentissage j’ai eu l’opportunité de me former comme enseignante et j’ai bénéficié de deux formations pour obtenir la qualification d’enseignante du Braille. J’enseigne au centre Braille de l’Alliance Biblique du Burkina Faso, depuis près deux ans et je suis très heureuse de venir en aide aux autres handicapés de la vue comme moi.
L’éducation que j’ai reçue au Centre Braille m’a permis d’être aujourd’hui acceptée par ma famille. Mon père a beaucoup plus de considération pour moi, et je ne me sens plus inutile. Je n’aurai jamais été capable d’enseigner au centre sans la formation initiale au Braille.
Ma joie est encore plus grande de pouvoir lire la Bible. Lorsque je suis triste, je lis la Parole de Dieu et cela me redonne de l’espoir et la joie du cœur. Je suis membre de la Chorale de mon église et je fais aussi la lecture de la Bible lors des cultes de dimanche.

Un premier bâtiment en construction pour le Centre Braille  à Pamnonghin

Le centre Braille de l’Alliance accueille chaque année près d’une centaine d’apprenants venant de plusieurs régions du Burkina Faso.
Un local loué par l’Alliance Biblique du Burkina Faso, permet d’accueillir et d’héberger gratuitement les apprenants pour la campagne d’alphabétisation qui dure six mois. Mais en raison de l’étroitesse du centre et des conditions difficiles d’accès pour les apprenants, l’Alliance Biblique a acquis une parcelle pour y construire un centre avec les commodités nécessaires pour les handicapés de la vue. Les travaux de construction ont commencé avec de faibles moyens et l’Alliance Biblique du Burkina Faso lance un appel pour un soutien en vue de lui permettre d’achever la construction et de mettre les handicapés de la vue dans de meilleures conditions pour leur formation.

 

Leave your comment

Please enter your name.
Please enter comment.